dimanche 22 novembre 2020

Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques: 5ème partie.

Note de l’éditeur: Au cours des trois prochains mois, le Collectif Dépsychiatriser publiera une version sérialisée du livre de Peter C. Gøtzsche «Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques». Dans ce blog, il présente le livre. Chaque semaine, une nouvelle section du livre sera publiée, et tous les chapitres seront archivés et disponibles ici.

Comment ce livre peut aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale

Par Peter C. Gøtzsche, professeur, docteur en médecine.

Ce livre aidera les personnes ayant des problèmes de santé mentale à survivre et à reprendre une vie normale. Le grand public estime que les médicaments contre la dépression et la psychose et l’admission dans un service psychiatrique sont plus souvent nuisibles que bénéfiques, et c’est aussi ce que montre la science.
  Malgré cela, la plupart des personnes continue à prendre des médicaments psychiatriques pendant de nombreuses années. C’est principalement parce que celles-ci ont développé une dépendance au médicament.
  Les psychiatres et autres médecins ont rendu des centaines de millions de personnes dépendantes des médicaments psychiatriques et pourtant, ils n’ont pratiquement rien fait pour découvrir comment aider les personnes à quitter les médicaments en toute sécurité, ce qui peut s’avérer très difficile.
  Le livre explique en détail combien les médicaments psychiatriques sont nocifs et informe les personnes sur la manière d’en faire le sevrage de façon sécurisée. Il donne des conseils aussi pour que les personnes ayant des problèmes de santé mentale parviennent à éviter de devenir des patients psychiatriques « de carrière » et à ne pas perdre 10 ou 15 ans de leur vie à cause de la psychiatrie.
  J'ai publié le livre en juin 2020 en anglais et en danois au nom de mon Institut pour la liberté scientifique à Copenhague. Les volontaires l'ont trouvé si utile qu'ils l'ont traduit gratuitement ou pour une somme modique en français, portugais et espagnol (voir https://www.scientificfreedom.dk/books/), et il devrait également être traduit en islandais et en grec. En outre, il apparaîtra sous forme de livre imprimé en néerlandais, allemand, italien et suédois.
  Je publierai le livre sur le site Mad in America en anglais, sur le site Mad in Brazil en portugais et sur les sites Mad In America Hispanohablante et No Gracias en espagnol.

La cinquième section du livre est ici. La liste de références et l'index du livre sont ici.

L'auteur parle des produits prescrits contre l'hyperactivité.

#psychiatrie #Gøtzsche #TDAH

lundi 16 novembre 2020

Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques: 4ème partie.

Note de l’éditeur: Au cours des trois prochains mois, le Collectif Dépsychiatriser publiera une version sérialisée du livre de Peter C. Gøtzsche «Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques». Dans ce blog, il présente le livre. Chaque semaine, une nouvelle section du livre sera publiée, et tous les chapitres seront archivés et disponibles ici.

Comment ce livre peut aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale

Par Peter C. Gøtzsche, professeur, docteur en médecine.

Ce livre aidera les personnes ayant des problèmes de santé mentale à survivre et à reprendre une vie normale. Le grand public estime que les médicaments contre la dépression et la psychose et l’admission dans un service psychiatrique sont plus souvent nuisibles que bénéfiques, et c’est aussi ce que montre la science.
  Malgré cela, la plupart des personnes continue à prendre des médicaments psychiatriques pendant de nombreuses années. C’est principalement parce que celles-ci ont développé une dépendance au médicament.
  Les psychiatres et autres médecins ont rendu des centaines de millions de personnes dépendantes des médicaments psychiatriques et pourtant, ils n’ont pratiquement rien fait pour découvrir comment aider les personnes à quitter les médicaments en toute sécurité, ce qui peut s’avérer très difficile.
  Le livre explique en détail combien les médicaments psychiatriques sont nocifs et informe les personnes sur la manière d’en faire le sevrage de façon sécurisée. Il donne des conseils aussi pour que les personnes ayant des problèmes de santé mentale parviennent à éviter de devenir des patients psychiatriques « de carrière » et à ne pas perdre 10 ou 15 ans de leur vie à cause de la psychiatrie.
  J'ai publié le livre en juin 2020 en anglais et en danois au nom de mon Institut pour la liberté scientifique à Copenhague. Les volontaires l'ont trouvé si utile qu'ils l'ont traduit gratuitement ou pour une somme modique en français, portugais et espagnol (voir https://www.scientificfreedom.dk/books/), et il devrait également être traduit en islandais et en grec. En outre, il apparaîtra sous forme de livre imprimé en néerlandais, allemand, italien et suédois.
  Je publierai le livre sur le site Mad in America en anglais, sur le site Mad in Brazil en portugais et sur les sites Mad In America Hispanohablante et No Gracias en espagnol.

La quatrième section du livre est ici. La liste de références et l'index du livre sont ici.

L'auteur évoque maintenant les décès imputables aux neuroleptiques.

#psychiatrie #Gøtzsche #neuroleptiques

lundi 9 novembre 2020

Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques: 3ème partie.

Note de l’éditeur: Au cours des trois prochains mois, le Collectif Dépsychiatriser publiera une version sérialisée du livre de Peter C. Gøtzsche «Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques». Dans ce blog, il présente le livre. Chaque semaine, une nouvelle section du livre sera publiée, et tous les chapitres seront archivés et disponibles ici.

Comment ce livre peut aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale

Par Peter C. Gøtzsche, professeur, docteur en médecine.

Ce livre aidera les personnes ayant des problèmes de santé mentale à survivre et à reprendre une vie normale. Le grand public estime que les médicaments contre la dépression et la psychose et l’admission dans un service psychiatrique sont plus souvent nuisibles que bénéfiques, et c’est aussi ce que montre la science.
  Malgré cela, la plupart des personnes continue à prendre des médicaments psychiatriques pendant de nombreuses années. C’est principalement parce que celles-ci ont développé une dépendance au médicament.
  Les psychiatres et autres médecins ont rendu des centaines de millions de personnes dépendantes des médicaments psychiatriques et pourtant, ils n’ont pratiquement rien fait pour découvrir comment aider les personnes à quitter les médicaments en toute sécurité, ce qui peut s’avérer très difficile.
  Le livre explique en détail combien les médicaments psychiatriques sont nocifs et informe les personnes sur la manière d’en faire le sevrage de façon sécurisée. Il donne des conseils aussi pour que les personnes ayant des problèmes de santé mentale parviennent à éviter de devenir des patients psychiatriques « de carrière » et à ne pas perdre 10 ou 15 ans de leur vie à cause de la psychiatrie.
  J'ai publié le livre en juin 2020 en anglais et en danois au nom de mon Institut pour la liberté scientifique à Copenhague. Les volontaires l'ont trouvé si utile qu'ils l'ont traduit gratuitement ou pour une somme modique en français, portugais et espagnol (voir https://www.scientificfreedom.dk/books/), et il devrait également être traduit en islandais et en grec. En outre, il apparaîtra sous forme de livre imprimé en néerlandais, allemand, italien et suédois.
  Je publierai le livre sur le site Mad in America en anglais, sur le site Mad in Brazil en portugais et sur les sites Mad In America Hispanohablante et No Gracias en espagnol.

La troisième section du livre est ici. La liste de références et l'index du livre sont ici.

Après nous avoir mis en garde vis à vis des diagnostics psychiatriques, l'auteur nous parle des médicaments.

#psychiatrie #médicaments #Gøtzsche

mardi 3 novembre 2020

Protégeons nos enfants des neuroleptiques

 Pas de neuroleptiques dits antipsychotiques aux enfants.



En France, aujourd'hui, certains pédopsychiatres prescrivent des neuroleptiques comme le risperidone à des enfants de 5 ans, voire 4 ans, pour des motifs comme les "troubles oppositionnels", ou encore pour "prévenir" une supposée "schizophrénie de l'enfant."

Cette étude explique que le risperidone donne des dyskinésies tardives et que c'est imprévisible.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5330001/

Cette étude montre que le risperidone empêche l'expression orale.


Cet article montre que le risperidone donne des gynécomasties.

http://journals.lww.com/psychopharmacology/Citation/publishahead/Risperidone_Use_and_Risk_for_Gynecomastia_in_Men_.99394.aspx

Cette étude montre que la prise chronique de neuroleptiques sur des années rétrécit le cerveau en rapport avec la dose administrée:

dx.doi.org/10.1001/archgenpsychiatry.2010.199


En pédiatrie, jamais de produits dangereux sans preuve biologique d'absolue nécessité.

Nous demandons l'interdiction absolue des neuroleptiques en pédopsychiatrie. Leur utilisation n'est pas justifiée.


Mise à jour 26/11/2020

La HAS contactée se dérobe et m'explique que ce n'est pas de sa compétence mais de celle de l'ANSM, et me renvoie à l'AMM du risperidone en mettant en gras les expressions utilisées de ce paragraphe:

« RISPERDAL est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent. »

Ma réponse à l'ANSM / HAS:

Objet: demande de retrait de l'AMM du Risperdone à des enfants de 5 ans.

Merci de votre réponse, mais cela ne répond pas à notre demande.
Nous considérons que cette AMM n'est pas justifiée, qu'elle nuit gravement à la santé des enfants, qu'elle est discriminatoire, et qu'elle sert les intérêts des fabricants de neuroleptiques en banalisant une classe de produits très dangereux. Nous demandons son retrait immédiat.

Sur quelle preuve vous basez-vous pour affirmer qu'un produit lourd comme un neuroleptique puisse apporter un quelconque bénéfice de court et de long terme sur la santé globale de l'enfant, par rapport à une approche basée sur les droits de l'enfant et la psychologie?

Sur quelle preuve vous basez-vous pour affirmer qu'un produit sédatif lourd comme un neuroleptique puisse avoir un quelconque bénéfice de court et de long terme sur la santé globale de l'enfant, par rapport à un sédatif léger et moins dangereux?

Réalisez-vous qu'un enfant n'a pas d'autre moyen d'expression que de manifester de l'agressivité dans un environnement qui ne dialogue pas? Pourquoi encourager cette médicalisation chimique du non-dialogue, quand il serait approprié d'entreprendre une simple approche d'écoute, de recherche de ce qui ne va pas, de respect des droits de l'enfant, en particulier le consulter pour toute question le concernant?

Réalisez-vous que l'enfant subit un traumatisme avec cette prescription forcée: cela va le stigmatiser vis à vis des autres et de lui-même. il vivra cela comme une sanction, une punition, peut-être même une torture (par akathisie), et certainement une menace future, vis à vis de toute vélleité d'expression. Le conflit initial ne sera pas résolu, mais enfoui en lui-même. Par la suite, il se considérera défectueux, et recherchera une solution chimique de dépendance face à ses propres difficultés.

Quelles sont les conséquences d'une telle AMM ?
Les médecins se disent: c'est autorisé pour des enfants de 5 ans, donc ce produit est parfaitement anodin et sans danger. Une terrible contre-vérité car les neuroleptiques tuent, mutilent les personnes, et réduisent leur espérance de vie.
Une fois le produit prescrit, pensez-vous que ce sera arrêté à 6 semaines? Non, ce genre de produit est renouvelé parce qu'un médecin ne veut pas avoir à gérer des difficultés lorsque les émotions ne seront plus inhibées par le produit, ou encore avoir un sevrage compliqué à réaliser, et peut-être des syndromes de sevrages éventuels qui sont non seulement physiques, mais aussi émotionnels, psychologiques.

Quelles sont les conséquences de la validation de ce concept de "troubles des conduites" ?
Vous savez peut-être que les diagnostics en psychiatrie ne sont pas des enquêtes biologiques causales, mais des étiquettes à géométrie variable de la demande symptomatique. Vous le savez peut-être, mais le public ne le sait pas, les parents ne le savent pas, l'enfant ne le sait pas, et pas mal de médecins finissent par l'oublier. Vous n'avez pas rendu service à l'enfant, mais vous l'avez stigmatisé, au yeux de tous et de lui-même, probablement pour sa vie entière.

Au nom de quoi cette AMM discrimine-t-elle les enfants moins intelligents au départ? N'est-ce pas important si on endommage leur système nerveux?



#risperidone #pédopsychiatrie #maltraitance #discrimination #France

Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques: 2nde partie.

Note de l’éditeur: Au cours des trois prochains mois, le Collectif Dépsychiatriser publiera une version sérialisée du livre de Peter C. Gøtzsche «Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques». Dans ce blog, il présente le livre. Chaque semaine, une nouvelle section du livre sera publiée, et tous les chapitres seront archivés et disponibles ici.

Comment ce livre peut aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale

Par Peter C. Gøtzsche, professeur, docteur en médecine.

Ce livre aidera les personnes ayant des problèmes de santé mentale à survivre et à reprendre une vie normale. Le grand public estime que les médicaments contre la dépression et la psychose et l’admission dans un service psychiatrique sont plus souvent nuisibles que bénéfiques, et c’est aussi ce que montre la science.
  Malgré cela, la plupart des personnes continue à prendre des médicaments psychiatriques pendant de nombreuses années. C’est principalement parce que celles-ci ont développé une dépendance au médicament.
  Les psychiatres et autres médecins ont rendu des centaines de millions de personnes dépendantes des médicaments psychiatriques et pourtant, ils n’ont pratiquement rien fait pour découvrir comment aider les personnes à quitter les médicaments en toute sécurité, ce qui peut s’avérer très difficile.
  Le livre explique en détail combien les médicaments psychiatriques sont nocifs et informe les personnes sur la manière d’en faire le sevrage de façon sécurisée. Il donne des conseils aussi pour que les personnes ayant des problèmes de santé mentale parviennent à éviter de devenir des patients psychiatriques « de carrière » et à ne pas perdre 10 ou 15 ans de leur vie à cause de la psychiatrie.
  J'ai publié le livre en juin 2020 en anglais et en danois au nom de mon Institut pour la liberté scientifique à Copenhague. Les volontaires l'ont trouvé si utile qu'ils l'ont traduit gratuitement ou pour une somme modique en français, portugais et espagnol (voir https://www.scientificfreedom.dk/books/), et il devrait également être traduit en islandais et en grec. En outre, il apparaîtra sous forme de livre imprimé en néerlandais, allemand, italien et suédois.
  Je publierai le livre sur le site Mad in America en anglais, sur le site Mad in Brazil en portugais et sur les sites Mad In America Hispanohablante et No Gracias en espagnol.

La deuxième section du livre est ici. La liste de références et l'index du livre sont ici.

#psychiatrie #sevrage #Gøtzsche

dimanche 1 novembre 2020

Faut-il taper sur l'ordinateur ? par Luc

 Je vous invite à réfléchir sur l'analogie entre psyché et logiciel:

Quand l'ordinateur ne vous donne pas satisfaction, faut-il taper sur la machine?

Non, car:
- L'environnement peut être défectueux: panne de modem, défaut d'alimentation.
- La machine peut être en panne, en surchauffe, saturée, altérée au niveau de ces composants.
- Le logiciel peut avoir un virus, n'être pas à jour, contenir des bugs, ne pas convenir aux besoins.
- L'utilisateur ne sait peut-être pas s'en servir.
- L'information présentée peut être erronée, mais c'est la source qui est erronée.
- L'information présentée peut être correcte, mais elle ne convient pas.

 


Et si la psyché était comparable à un logiciel?

Un logiciel est-il fait de semiconducteurs et de fils de cuivre?
Non, un logiciel est une information qui instancie des objets et des processus permettant aux machines de communiquer.

La psyché est-elle faite de neurones et d'axones?
Non, la psyché est notre personnalité qui instancie l'état de veille, la conscience, l'empathie, le sens moral, les émotions, et les autres sens nous permettant de communiquer avec notre environnement.

Si le logiciel ne me donne pas satisfaction, vais-je taper sur la machine?
Non, je le mets à jour et j'apprends à m'en servir.

Si la psyché ne me donne pas satisfaction, vais-je m'en prendre au cerveau et altérer son fonctionnement par des procédés pharmacologiques ou par des chocs électriques?
Non, j'entreprends une psychothérapie, et j'épanouis tout mon potentiel.

Références:

Rescorla, Michael, "The Computational Theory of Mind", The Stanford Encyclopedia of Philosophy (Fall 2020 Edition), Edward N. Zalta (ed.)
https://plato.stanford.edu/entries/computational-mind/

                 

mardi 27 octobre 2020

Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques: première partie.

Note de l’éditeur:

  Au cours des trois prochains mois, le Collectif Dépsychiatriser publiera une version sérialisée du livre de Peter C. Gøtzsche «Kit de survie en santé mentale et sevrage des médicaments psychiatriques». Dans ce blog, il présente le livre. Chaque semaine, une nouvelle section du livre sera publiée, et tous les chapitres seront archivés et disponibles ici.

Comment ce livre peut aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale

1. Par Peter C. Gøtzsche, professeur, docteur en médecine.

Ce livre aidera les personnes ayant des problèmes de santé mentale à survivre et à reprendre une vie normale. Le grand public estime que les médicaments contre la dépression et la psychose et l’admission dans un service psychiatrique sont plus souvent nuisibles que bénéfiques, et c’est aussi ce que montre la science.
  Malgré cela, la plupart des personnes continue à prendre des médicaments psychiatriques pendant de nombreuses années. C’est principalement parce que celles-ci ont développé une dépendance au médicament.
  Les psychiatres et autres médecins ont rendu des centaines de millions de personnes dépendantes des médicaments psychiatriques et pourtant, ils n’ont pratiquement rien fait pour découvrir comment aider les personnes à quitter les médicaments en toute sécurité, ce qui peut s’avérer très difficile.
  Le livre explique en détail combien les médicaments psychiatriques sont nocifs et informe les personnes sur la manière d’en faire le sevrage de façon sécurisée. Il donne des conseils aussi pour que les personnes ayant des problèmes de santé mentale parviennent à éviter de devenir des patients psychiatriques « de carrière » et à ne pas perdre 10 ou 15 ans de leur vie à cause de la psychiatrie.
  J'ai publié le livre en juin 2020 en anglais et en danois au nom de mon Institut pour la liberté scientifique à Copenhague. Les volontaires l'ont trouvé si utile qu'ils l'ont traduit gratuitement ou pour une somme modique en français, portugais et espagnol (voir https://www.scientificfreedom.dk/books/), et il devrait également être traduit en islandais et en grec. En outre, il apparaîtra sous forme de livre imprimé en néerlandais, allemand, italien et suédois.
  Je publierai le livre sur le site Mad in America en anglais, sur le site Mad in Brazil en portugais et sur les sites Mad In America Hispanohablante et No Gracias en espagnol.

La première section du livre est ici. La liste de références et l'index du livre sont ici.

On en parle aussi:

- Lien psycom:
http://www.psycom.org/Actualites/Vues-d-ailleurs/Danemark-Kit-de-survie-en-sante-mentale-et-de-sevrage-des-medicaments-psychiatriques

#psychiatrie #sevrage #Gøtzsche